Thés goutés:

Prochains événements:



Adresses recommandées:





Après l'article général sur les tong de puerh (Pu Er tea) de puerh (Pu Er tea) et l'origine Chi Tse Beeng Cha voici un petit article documentaire sur la manière dont ces tongs de thé sont confectionnés, de manière artisanale et à l'aide d'herbes et de feuilles de bambou. C'est un travail relativement long qui même pour quelqu'un d'expérimenté le pratiquant à longueur de journée prend généralement plus de 5 minutes.

Bien que certaines grosses industries comme DaYi n'utilisent plus de tong de bambou et préfèrent désormais des sac en craft à la taille des galettes, la majorité des tongs sont encore produit de la sorte et ficelés à la main, du plus petit producteur familial du village de Yi Wu, à la grosse usine de Menghai ou de Fengqing.

Comme je l'évoquais dans le précédent article les méthodes de fabrication diffèrent légèrement d'un producteur à l'autre. L'on emploie généralement 3 pièces de bambou, mais certains peuvent en utiliser plus, qui seront soit prédécoupées soit coupées durant l'emballage du tong (comme dans les photos ci dessous). De même le tong peut être ficelé à partir d'herbes ou de fines cordes, mais ou utilise aussi souvent du fils de fer, moins esthétique mais plus pratique à confectionner. Enfin chaque producteur à sa technique, dans la manière d'assembler les feuilles de bambou, de nouer les herbes, etc, ce qui rend chaque tong unique.

Ces photos ont étés faites en 2010 à l'usine de Cheng Sheng Hao à Menghai.

La pile de sept galettes est tout d'abord posée au milieu d'une première feuille de bambou.

Saisissant la feuille par ces deux extrémités, la pile est transportée sur une fine pierre plate (à gauche sur la photo précédente).

La feuille est alors glissée puis pliée à la verticale (elle constituera à la fois le fond du tong et une partie de son côté).

Une deuxième feuille est posée à côté de la première sur le côté du tong et constituera une partie du bord circulaire du tong.

Tandis ce que les deux premières feuilles sont maintenues par les pieds, une troisième feuille est ajoutée à coté finissant la périphérie du tong.

Les trois feuilles sont temporairement maintenues dans leur position par un large élastique.

Deux des feuilles sont coupées à la bonne dimension.

Une première feuille est pliée sur les galettes .

Une deuxième feuille vient se poser sur la première pour former le dessus du tong.

La troisième feuille, plus longue que les deux précédentes est alors pliée. Elle traverse le dessus du tong et redescend sur son côté opposé.

Une herbe fraîche (verte) est alors utilisée est vient enlacer le tong ainsi emballé sous la première galette.

Le tong est ainsi ficelé une première fois et fortement serré.

L'opération est réitérée une seconde fois au niveau de la deuxième galette.

Le tong est alors passé à un deuxième travailleur (à gauche) qui y placera une troisième herbe (sous la troisième galette) tandis ce que le premier travailleur recommencera les étapes que nous venons de voir avec une nouvelle pile de galettes.

A chaque tour les herbes sont soigneusement nouées autour de la galette et les unes avec les autres.

Une fois la moitié du tong ficelé celui ci est retourné puis maintenu à l'aide des pieds.

Les derniers tours d'herbes sont ainsi effectués afin de maintenir les dernières galettes et la feuille faisant office de fond.

L'excédent de feuille est enfin coupé au niveau du fond.

Et voici le produit fini, un magnifique tong artisanal. Il pourra ensuite selon les producteurs rester tel quel, être tamponné ou pyrogravé sur son sommet avant d'être emballé en jian ou en carton et de quitter l'atelier.

C'est le cas par exemple de ce superbe tong pyrogravé, à l'esthétique particulièrement soigné, produit par le même producteur pour le millésime 2012 de son thé de Yi Wu.

On remarquera au passage la volonté de donner une dimension noble à ce thé, probablement en référence aux anciens producteurs mythiques de Yi Wu, mais aussi l'évolution entre les tong sortis de l'usine Chen Sheng Hao en 2010 (précédentes photos de l'article), et celui ci sorti deux ans plus tard en 2012.


Une question?
Plus d'information?

Laissez nous votre email, nous vous recontacterons:


Votre nom:
Etes vous:
Votre email:
Votre message: