Le puerh du mois

Mai 2017: Luo Hou You (Kucong Shan Zhai) Tuo cha 2006

Le puerh du mois, une autre manière de découvrir la diversité des thés puerh!



En collaboration avec La cave à puerh et Terre des Thés, nous sommes heureux de vous proposer le puerh du mois, un focus bref et mensuel sur un puerh qui nous a particulièrement marqué.

Jeune puerh brut, puerh fermenté, vieux arbres, arbres sauvages, stockage Hong-Kongais, vieux puerh, etc, grâce à l'abonnement proposé sur le site de Terre des Thés, vous pourrez chaque mois et pour seulement 24€ (ports compris), recevoir chez vous le puerh du mois, en quantité variable selon la valeur et la rareté des thés (une petite galette, 50g à 200g de vracs, ou parfois un ou plusieurs échantillon de 10g), et découvrir ainsi progressivement les multiples facette de l'univers du thé puerh!

Inscrivez-vous vite sur le site de Terre des Thés pour recevoir le prochain puerh du Mois (Juin)!

Mai 2017: Luo Hou You (Kucong Shan Zhai) Tuo cha 2006(diaporama)



Troisième et dernier volet de notre petite exploration : poursuivons le caractère « classique », présent dans un certain nombre de puerh anciens, dans lequel on entrevoit le potentiel de maturation. Celui que nous vous proposons ce mois ci est extrait d'un tuo cha (puerh compressé en forme de nid), vert (non fermenté) et produit en 2006. Aussi âgé que le thé du mois précédent (Bao Yan 2005), on lui trouvera un certain nombre de similitudes, comme la présence d'une bonne structure tannique ou la propension à développer une fraîcheur camphrée de vieux puerh, mais aussi de nettes différences, avec globalement plus de rondeur, de moelleux et moins de force que les feuilles de Xiaguan.

Ce tuo cha est une des toutes premières créations de Luo Hou You, un producteur de la région de Pu'Er, qui a développé en 2005 une fabrique en pleine montagne dans le village de Kucong Shan Zhai. Loin des villes et des grandes usines de thé, c'est une petite structure, presque familiale, qui produit des quantités limitées et mise avant tout sur la qualité.

Les thés des années 2000 furent encore largement influencés par les productions du passé, en particulier ceux venant de zones reculées dont Luo Hou You va faire sa spécialité. Les puerh de cette époque étaient plus forts, plus bruts, tanniques et moins délicats que les thés contemporains, et les premières réalisations de ce producteur portent naturellement ces caractéristiques. Avec le temps, Luo Hou You suivra la tendance générale pour des thés de plus en plus fins et subtils, et définira progressivement sa propre touche personnelle.

Ses dernières productions sont ainsi d'une finesse et d'une délicatesse étonnante, jouent sur des bouquets fleuris et incroyablement persistants qui peuvent rappeler ceux de certains wulong d'altitude. Bien que ces thés soient d'une qualité indéniable, et que leur dégustation en primeur est particulièrement agréable, les tout premiers puerh de Luo Hou You, produits dans les années 2005-2006, restent à mes yeux les plus intéressants, notamment pour leur excellent potentiel de garde. Épuisé dans sa version compressée, ce tuo cha est une réédition, en série limitée, produite à ma demande à partir des feuilles d'origines, stockées en vrac à Kucong Shan Zhai depuis 2006 !

Dégustation

Ce thé peut se déguster en théière ou en gaiwan. On privilégiera le gaiwan afin d’être précis et réaliser des « infusions flash ». On obtient alors en tasse des rendus plus doux. A l’inverse, optez pour une petite théière et ainsi réaliser des infusions plus longues. Vous apprécierez de cette manière des liqueurs plus corsées qui permettront à ce puerh de s'exprimer pleinement.

Utilisez de préférence une eau bouillante afin d’extraire au mieux les différents composés aromatiques du thé ainsi que les tanins. L'usage d'une eau plus tempérée est possible si vous craignez l'amertume, mais appauvrira en même temps le caractère aromatique des feuilles.

Comme nombre de puerh brut, ce thé est assez souple à l'infusion et permet une grande latitude dans la préparation, entre à peine deux secondes à plus d'une minute, donnant à chaque fois des résultats bien différents. De plus, ce type de puerh demande un certain nombre d'infusions pour se livrer entièrement. La richesse de la dégustation tient en partie de l'évolution du caractère d'une infusion à l'autre.

On y retrouve tout d'abord une bonne base tannique, puissante, équilibrée et sans agressivité, qui soutient la dégustation, donne à la liqueur sa longueur en bouche et génère en échos des douceurs complexes (Hui Gan). Au niveau des arômes, l’infusion porte sur le bois frais, tel que le camphrier ou l'eucalyptus, typique de puerh âgés. Par rapport au thé du mois précédent, on notera plus de rondeur, de moelleux et des touches de fruits secs.

Maturation

Il s'agit d'un thé de garde, déjà bien travaillé par 10 ans de maturation naturelle, mais qui est loin d'avoir fini son évolution ! A ce niveau il a déjà atteint un stade très intéressant et peut tout à fait être apprécié tel quel, en particulier pour sa force, ses retours doux et la qualité de ses arômes camphrés !

Pour les plus patients, vous pouvez le conserver à l'air libre (emballé par exemple d'un papier) ou dans un récipient comme une jarre que vous ne fermerez pas totalement ou que vous ouvrirez occasionnellement. Vous pourrez ainsi le laisser se reposer plusieurs dizaines d'années en le goûtant pour juger de son évolution. Contrairement à beaucoup de jeunes puerh, vous remarquerez que son caractère ne « fondra » pas dès les premières années, mais s'affirmera avec le temps et développera progressivement des touches typiques de vieux thé...

Bonnes dégustations et rendez-vous le mois prochain!