Le puerh du mois

Août 2016: Wang Bing Zi Yo Cha 2016

Le puerh du mois, une autre manière de découvrir la diversité des thés puerh!



En collaboration avec La cave à puerh et Terre des Thés, nous sommes heureux de vous proposer le puerh du mois, un focus bref et mensuel sur un puerh qui nous a particulièrement marqué.

Jeune puerh brut, puerh fermenté, vieux arbres, arbres sauvages, stockage Hong-Kongais, vieux puerh, etc, grâce à l'abonnement proposé sur le site de Terre des Thés, vous pourrez chaque mois et pour seulement 24€ (ports compris), recevoir chez vous le puerh du mois, en quantité variable selon la valeur et la rareté des thés (une petite galette, 50g à 200g de vracs, ou parfois un ou plusieurs échantillon de 10g), et découvrir ainsi progressivement les multiples facette de l'univers du thé puerh!

Inscrivez-vous vite sur le site de Terre des Thés pour recevoir le prochain puerh du Mois (septembre)!

Août 2016: Wang Bing Zi Yo Cha 2016 (diaporama)

Troisième volet de notre exploration des primeurs 2016, nous vous proposons ce mois ci l'édition 2016 du Zi Yo Cha, le thé violet de Yi Wu pressé par Wang Bing.

Yi Wu est un terroir incontournable du monde du puerh. C'est dans ces montagnes que s’installèrent les premières grandes familles de producteurs Chinois au 18ème siècle et que furent pressées, jusque dans les années 1950, les plus grandes galettes de l'histoire. Remis au devant de la scène dans les années 90, la région possède d'excellents jardins. Elle est aussi reconnue pour la qualité de son savoir-faire artisanal, notamment concernant la compression des galettes à la ferme, fait devenu rare dans le Yunnan.

Wang Bing est un des nombreux petits producteurs de Yi Wu. Installé dans le vieux village, la famille de Wang Bing produit différents puerh de qualité, de manière traditionnelle et entièrement artisanale, de la cueillette à la compression, en passant par les différentes étapes de transformation des feuilles.

Parmi ces thés, celui que nous vous proposons ce mois ci, produit par Wang Bing depuis 2008 est atypique et particulièrement intéressant: nommé Zi Yo Cha, littéralement « thé violet luisant », il est issu d'une sélection de feuilles des alentours immédiats du vieux village de Yi Wu, caractérisées par leur coloration violette et leur caractère gustatif typique. Présente sur certains théiers, cette coloration, que l'on retrouve aussi sur de nombreux arbres sauvages, est due à un pigment : l’anthocyane. Reconnus et recherchés pour leurs propriétés antioxydantes, ces thés possèdent aussi un caractère particulier, chaud et particulièrement rond en bouche.

Depuis 2015, la composition de cette galette a été revue afin d'améliorer son équilibre, sa structure tannique et son potentiel de maturation. L’édition 2016 est ainsi basée sur un assemblage de deux millésimes, avec des feuilles violettes des printemps 2015 et 2016, ainsi qu'une petite proportion de vieux arbres (Gu Shu Cha). En ressort un thé très riche, dans lequel le caractère violet est bien présent, soutenu par des tanins fins et équilibrés de vieux arbres.

Dégustation

Ce thé peut se déguster en théière ou en gaiwan. On privilégiera cependant si possible le gaiwan pour mettre en valeur le parfum riche et délicat de ce thé, et jouer plus finement sur les durées d'infusion.

On préférera une eau totalement bouillante afin d'extraire au mieux les composés aromatiques complexes de ce thé.

Il est suggéré de commencer par une infusion très courte, de deux ou trois secondes seulement. Puis on adaptera chaque infusion au rendu de l'infusion précédente : si elle vous a semblé légère, allongez le temps d'infusion suivant. Si au contraire l'infusion vous a semblé trop forte, écourtez légèrement le temps.

Lorsque l'intensité du thé commence à s'estomper de lui même, après une bonne dizaine d'infusions, vous pouvez allonger sensiblement les durées d'infusion.

Maturation

Il s'agit d'un puerh brut très fin, assemblé pour proposer dès sa production un équilibre appréciable, il peut parfaitement être dégusté immédiatement. Les théiers violets de qualité, comme celui ci, possèdent cependant un très bon potentiel à la maturation sur le court et moyen terme. C'est donc un thé qui évoluera vite d'une année sur l'autre et qui développera avec le temps des arômes riches et complexes.

Si ce thé tirera profit de quelques années de maturation, il ne s'agit cependant pas d'un puerh de garde et il ne possède pas la structure tannique nécessaire à une maturation longue. Il n'est donc pas conseillé de le garder sur plus de 20 ans.

Comme tous les puerh, il est préférable, pour favoriser la maturation du thé, de le conserver dans un récipient légèrement aéré (poche en papier ou en carton, boite entre-ouverte ou régulièrement aérée, etc). Si, au contraire, vous préférez conserver au mieux ses arômes de jeunesse, vous pouvez le garder à l’abri de l'air dans une poche hermétique.

Bonnes dégustations et rendez-vous le mois prochain!